Pierre Heidet, bagnard à Cayenne

"Coupable d'avoir 1° le 8 août 1858 à Larivière soustrait frauduleusement du numéraire à l'aide d'effraction extérieure et intérieure et d'escalade, 2° le même jour à Larivière d'avoir commis une
PierreH2
tentative de vol à l'aide d'effraction intérieure, 3° le même jour soustrait frauduleusement divers objets mobiliers", Pierre Heidet, fils de Jean Pierre et de Jeanne Marie Mang de Romagny est condamné à vingt ans de travaux forcés ...
C'est ainsi que, grâce à l'aide très précieuse de mes amis de Lisanaute90, j'ai pu commencer à découvrir une partie de l'histoire d'un de mes proches parents ...

Quand il quitta les côtes européennes quelques mois plus tard, c'était pour ne plus y revenir. En effet en 1880, deux ans après sa libération, il subit deux ans de prison et dix ans de surveillance de la haute police pour "outrages envers des agents de la force publique dans l'exercice de leurs fonctions" ...

À peine sorti de prison, qu'il récidive et le 22 août 1882, il est condamné pour vol simple à "cinq ans de prison et cinq ans de surveillance de la haute police" ...

Deux ans après sa sortie de prison, il décède dans l'ancienne commune du Tour-de-l'Isle, le 1er décembre 1889.

Les divers documents retrouvés aux Archives Nationales d'Outre-Mer nous permettent de suivre son itinéraire judiciaire. Celle d'un récidiviste puisque déjà condamné par la Cour d'assise de Colmar à 1 an de prison pour vol en 1850 (il avait alors 16 ans ! ), le 19 janvier 1853 à 6 mois de prison pour vol et aussi le 30 mai 1853 à 5 ans de travaux forcés au bagne de Toulon (libéré le 5 juin 1858).
Petit, d'une taille de 1,60m, aux yeux noirs, il porte un tatouage sur le bras gauche. Lors de son incarcération, son signalement au greffe le mentionne d'un teint basané ... Lors de son arrivée au bagne, le garde chiourme sera plus direct et qualifiera son teint de "sale" ...
Né le 17 janvier 1834, Pierre Heidet était l'oncle de mon arrière grand-père, François Xavier Heidet.

Theobald Heidet

L'Obergefreiter Theobald Heidet est décédé le 10 juillet 1943 à Oritzle, lors des combats pour la prise de Leningrad. Lorsque je tapai à tout hasard mon nom sur la base de données sur le site du Volksbund, organisme qui s'efforce de recenser, recueillir et sauvegarder les tombes des soldats décédés sous l'uniforme allemand de la Guerre de 1870-71 jusqu'à la dernière Guerre Mondiale, je m'attendais à éventuellement découvrir le nom d'un de ses Alsaciens qui avait combattu sous l'uniforme allemand pendant la Première Guerre Mondiale, voire même un de ces nombreux Malgré-nous enrôlés de force dans la Wehrmacht.
Je ne m'attendais pas à découvrir une autre branche de la famille installée en ... Autriche.

Je découvrais alors que Theobald Heidet était né en 1908 à Vöklabruck, petite ville du Land de Basse-Autriche. À tout hasard j'adressai un courriel à la mairie de cette ville, sans grand espoir de réponse.

Quelle ne fut ma surprise de découvrir quelques semaines après, un courrier provenant du presbytère de cette ville qui m'apportait une grande partie de l'énigme. En 1856, Franz Theobald Heidet, natif de Thann et fils de Johann Peter et Magdalena Burselet épousait à Vöklabruck Karolina fille de Johann Staniek et de Karolina Eichsleben ...

Il n'a pas fallu longtemps pour que j'identifie cette famille de Thann sous les noms de Jean Pierre Heidet, huissier et de sa femme Marie Madeleine Boursellet et de leur fils aîné François Thiébaut né en 1816.
Pourquoi cette installation à Vöklabruck ? Pourquoi ce mariage si tardif (le marié avait alors 40 ans) ?
Et qui sont ces Heidet que je re-découvre également dans mes archives, notamment à travers les tables des livres fonciers établis en Alsace sous l'Empire Allemand (Grundbuch) et qui vivaient également en Autriche entre 1880 et 1900 ?