Au delà des Heidet, l'origine des Heid ...
Une telle recherche peut apparaître comme une gageure à plus d'un titre : difficultés de trouver des documents antérieurs au XVIème siècle, difficultés pour cerner géographiquement leur lieu d'origine. Pourtant certains indices devraient pourtant nous guider. Il se trouve, du moins à ma connaissance, que le nom de Heid est absent d'Alsace méridionale à cette période. On trouve cependant un tel nom dans le Nord de l'Alsace dans la région du Kochersberg (Nord-Ouest de Strasbourg) mais il paraît difficile d'établir une relation entre les Heidet et les Heid de cette région sans autre chose qu'un cousinage de nom. Cette famille serait d'autre part originaire du Nord du pays de Bade.

La seconde piste à explorer est plus liée à l'activité des premiers Heidet comme "personnels administratifs" des comtes de Sulz sur le territoire de Rougemont. Nous savons que cette famille noble est originaire du Nord-Est du Pays de Bade (Sulz am Neckar) et que cette famille avait quelques possessions dans le Sud de la Forêt-Noire (secteur de Laufenburg, Waldshut, ...) territoire qui porte le nom de Klettgau.

Or dans les environs de ces terres, nous trouvons l'existence de plusieurs familles du nom de Heid : ainsi à Œschgen dans le Fricktal (Suisse, canton d'Argovie) qui apparaissent dans les archives dès le début du XVIè siècle. Il faut également se rapprocher de la région de Sulz am Neckar, puisque le nom de famille Heyd est présent en 1451 à Bonfeld et en 1487 à Grötzingen, villages situés à une soixantaine de kilomètres au Nord de de Sulz-am-Neckar.



En blanc : les limites de "l'Autriche Antérieure", possessions habsbourgeoises au XVème siècle
En jaune : les diverses possessions et prérogatives des comtes de Sulz