Après la Guerre de Trente Ans
Avant d'entreprendre une lecture des actes paroissiaux des paroisses de Rougemont et d'Angeot, il est nécessaire de se plonger dans une série de documents très importants pour connaître l'histoire de ces Heidet d'après-guerre. Les documents consultés sont issus des archives notariales des seigneuries de Rougemont-Masevaux et des archives propres de ces seigneuries (justice, etc ...).

Pierre Heidet
dit Pierrat : En 1677 lors de l'inventaire après décès d'Antoine Heidet, il est dit que la maison provient du grand-père Pierre Heidet. L'inventaire de ses propres biens sera réalisé en 1642 parmi la série des habitants de Felon "décédés pendant les guerres" au côté de Perrenat et d'Ottenin. Il peut par ailleurs avoir confusion avec Perrenat lorsque ce dernier n'est pas mentionné en tant que tel (notamment une mention en 1628). Aurait donc pu avoir (au moins) quatre fils :
• Antoine Heidet
dit Ottenin, Anthenin ou Antoni (texte allemand) : époux de Marguerite Roy, est décédé avant 1642 ; il lui est connu une fille mariée avec un certain Antoine Dermey de Felon et semble avoir eu deux (ou trois) fils : un premier apparaît décédé "en la compagnie de Monsieur Maigray (probablement M. Jean Georges Maigray de la Motte décédé en 1689 à Angeot)" dans un compte de tutelle de ces biens datables des années 1654-1657 ; une mention de 1666 fait état de "quelqu'un des fils dud. Ottenin, desquelles depuis 20 ans estants jeunes aller ès guerres, on nat point de nouvelles" et en 1673 "(...) pour estre leurs enfants sortis de la province, il y a quarante ans sans que l'on sache s'ils sont encore en vie ou non" donc disparus entre 1633 et 1646. Son héritage causera bien du souci à sa parentèle.
• Pierre Heidet
dit Perrenat (soit Pierre-le-jeune) ou Peter (texte allemand) signalé en 1612"Peter und Antoni Heidet die sind gebrüder" ; probablement célibataire est décédé avant 1642. Apparaît en 1670 : "les héritiers de Perrenat Heidet".
• Jean Heidet
mentionné en 1612 sous le nom de "Hans Heidet zu Felon". Sa femme et lui Èvatte Rossez sont bien identifiés comme père de Antoine et de Jean Nicolas (voir ci-dessous). Il est désigné également comme bourgeois de Felon.
peut-être Jean Conrad Heidet de Rougemont.