Et si les Heitsch de Felon ...
... étaient les ancêtres des Heidet ! Cette hypothèse m’a été soufflé par un historien et généalogiste amateur, M. Pingenat. Et cette hypothèse, très séduisante, permettrait de relier généalogiquement parlant les Heidet du début du XVIIe siècle à ceux qui vivaient au début du XVIe ...
Remontons à l’hypothèse de M. Pingenat. Il trouve dans les archives concernant la ville de Masevaux mention de :
• Thibaut Heitsch, décédé en octobre 1569, bourgeois et boucher à Masevaux, époux de Catherine Lambey, originaire de Houppach. Sa veuve se remarie avec Nicolas Grosjean de Rougemont. L'héritage fait apparaître deux étangs, l'un à Rougemont, le second à Felon hérité du père de Thibaut. Il laisse trois enfants (Jacques, Gaspard et Anne femme de Grosjean Bigene de Rougemont) dont le tuteur est Erhard Heitsch, chapelain au monastère de Masevaux et tous ses frères.

• Erhard Heitsch, « chapelain du monastère camérier du chapître » de l’abbaye de Masevaux décède le 21/8/1586. Ses héritiers sont :
- Groschan Bindtscheney (Pingenat) de Rougemont, pour sa femme Anne Heitsch,
- Pierre Heitsch de ?
- Jean Heitsch de Felon,
- Sébastien Heitsch (de Felon ?),
- Jean Pierre Heitsch d'Angeot,
- Jean Eich de Felon, pour sa femme Catherine Heitsch,
- Thiébaud Grotschan (Grosjean) de St.Cosme, pour sa femme Henriette Junker,
- Nicolas Junker de Rougemont,
- Simon Christen (Chrétien ?) de Rougemont pour sa femme Anne Papon,
- Pierre Sontag de Fontaine pour sa femme Barbe Papon.

• Lors de l'inventaire des biens de la famille de Jestetten à Rougemont, le 13 septembre 1583, apparaissent :
- Gros Jean Bigene (Bindtscheney) de Rougemont,
- Jean Christ du Val,
- Jean Hetsch de Felon,
« comme les plus vieux du Conseil du dit lieu »


Un document important date de 1612, il figure ci-contre (Archives Départementales du Haut-Rhin 1C8146).
Voici le texte en allemand : « wie auch Peter und Anthoni die Heitschen gebrüder so gleich wohl verheirathet aber noch in ihres vatters Sebastian Heitschen Underhaltung und kheiner absondlicher Hausshaltung seyn » (...)
comme Pierre et Antoine, les frères Heitsch, bien qu'ils soient mariés mais entretenus par leur père Sébastien Heitsch, ne tiennent pas de feu particulier (...).

On retrouve le même Sébastien Heitsch, héritier d’Erhard (voir ci-dessus) et apparaissent deux fils de Sébastien : Pierre et Antoine.

Quant à Jean Heitsch de Felon, parent d’Erhard, il apparaît donc lors de la rédaction de l’urbaire de Rougemont de 1583. Il figure également très vraisemblablement dans un document cité dans l'urbaire de Rougemont du 3/11/1567 sous le nom de « Jean Heiche de Fellon ».

Reste à ordonner tous ces personnages entre eux et à établir par hypothèse un scénario réaliste filiatif avec les premiers Heidet.